lundi 16 juillet 2012

Ce Jésus que je ne connaissais pas

En 1975 après avoir écouté un message ayant pour titre : «Les signes des temps et le retour de Jésus-Christ» je fondis en larmes durant le chant à la fin. Dans les larmes je dis : «Seigneur si j’ai blasphémé pendant 26 ans c’est que je ne t'ai jamais connu, aujourd'hui je viens de te connaître». Je ne comprenais pas ce qui venait de m’arriver, mais quelques semaines plus tard je compris en lisant le passage de 2 Corinthiens 5 : 16 et 17 où il est écrit :

16 «Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. 17 Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.»
Je venais de faire l’expérience de la nouvelle naissance sans le savoir. Je venais de connaître le Véritable Jésus. Toute ma vie on m’a fait connaître un autre Jésus, un Jésus fabriqué à l’image de la philosophie de ces hommes qui ne le connaissent pas.
Connaître Christ selon la chair c’est le connaître historiquement. L’apôtre Paul connaissait Jésus comme un personnage marquant de son temps, sans plus. Il le connaissait seulement de l’intellect et sa vie n’était pas transformée. Paul était un homme très religieux et convaincu de marcher dans les voies du Seigneur jusqu’au jour où il fait une rencontre sur le chemin de Damas et une voix lui dit : Pourquoi me persécutes-tu? Et Paul de répondre : Qui es-tu Seigneur? Et la voix lui dit : Je suis Jésus que tu persécutes. (Actes des apôtres chapitre 9)

Un peu plus tard l’apôtre déclarera en Galates 1 : 15 et 16 :
13 «Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l'Église de Dieu, 14 et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. 15 Mais, lorsqu'il plut à celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce, 16 de révéler en moi son Fils, …»
Chaque croyant né de nouveau ne connaît pas Jésus par de hautes études théologiques qui font appel à l’intellect, mais plutôt à l’œuvre souveraine de Dieu qui est de nous faire connaître la personne de Christ par son Esprit qui vient habiter en nous.
Jésus nous a averti de ce danger de croire en un autre Jésus en disant en Matthieu 7 : 21 à 23 :
21 «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22 Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.»
Remarquez qu’ils ont tout fait au nom de Jésus : ils ont prophétisé au nom de Jésus, ils ont chassé des démons au nom de Jésus, ils ont fait beaucoup de miracles au nom de Jésus et Jésus leurs répondra : «Je ne vous ai jamais connu». Pourquoi ? Parce qu’ils ont servi un autre Jésus et qu’ils n’ont jamais vécu l’expérience de connaître le Véritable Jésus comme il est écrit en 1 Jean 5 : 20 «Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.»
On peut se servir du nom de Dieu et du nom de Jésus pour montrer que nous sommes de Dieu mais ce ne sont pas ces expériences soi-disant miraculeuses qui font que nous sommes de véritables croyants.
Dieu disait par la bouche de David au Psaume 139 : 20 à 22 :
20 «Ils parlent de toi d'une manière criminelle, ils prennent ton nom pour mentir, eux, tes ennemis! 21 Éternel, n'aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, du dégoût pour ceux qui s'élèvent contre toi? 22 Je les hais d'une parfaite haine; ils sont pour moi des ennemis.»
Dieu  nous a avertis du danger de se faire séduire par un autre Jésus. Dès le début de l’ère chrétienne du temps de l’apôtre Paul, il est dit en 2 Corinthiens 11 : 3 et 4 :

3 «… je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. 4 Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.»

Donc du temps de l’apôtre Paul l’église de Corinthe était en danger de passer à un autre Jésus. Mais comment peut-on abandonner le Véritable Jésus pour passer à un autre Jésus? Dieu nous dit par l’apôtre Jean dans sa 2° épître aux versets 7 à 11 :

7 «Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist. 8 Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. 9 Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. 10 Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! 11 car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres.»

Pour demeurer dans le Véritable, il est primordiale de demeurer dans toute la doctrine qui entoure la personne de Christ. Maintenant il faut se poser la question. Est-ce que je suis dans le Véritable Jésus ou est-ce que je suis passé à un autre Jésus?

Le Seigneur nous dit par l'apôtre Paul en 1 Corinthiens 15 : 1 et 2 :

1 Je vous rappelle, frères, l'évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, 2 et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain.

Ici il n'est pas question de perdre le salut en Christ déjà acquis. La Bible affirme qu'il n'y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Ro. 8 : 1). Ce que la parole de Dieu veut nous enseigner ici, c'est que si nous passons à un autre évangile (un autre Jésus), les  nouveaux "convertis" ne seront pas sauvés puisqu'ils n'ont pas cru en Jésus le Véritable Fils de Dieu. C'est dans ce sens que le Seigneur nous dit: «...autrement, vous auriez cru en vain.»

Dieu a dit par l'apôtre Paul en 2 Corinthiens 13 : 5 et 6 :

5 «Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. 6 Mais j'espère que vous reconnaîtrez que nous, nous ne sommes pas réprouvés.»

Je vous invite à lire un autre de mes documents sur mon site en cliquant sur le titre ci-dessous.

Le rationalisme et l'indifférence  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire